dimanche 19 juillet 2009

Mieux vaut tard que jamais !

Robin Soderling s'est imposé chez lui à Bastad face à Juan Monaco tandis que Jérémy Chardy a décroché son premier titre à Stuttgart aux dépens de Victor Hanescu et moi, je me suis enfin décidée à vous faire le résumé de la finale de Roland Garros !
Mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas ?

J'aurais voulu vous résumer les matches du premier tour mais à part vous dire qu'il faisait une chaleur asphyxiante et que lors du match de Gilles Simon contre Wayne Odesnik j'ai eu envie de claquer tous les spectateurs qui hurlaient comme des babouins sur chaque faute de l'Américain je n'ai pas grand chose à vous dire. En gros, être assise sur le court Philippe Chatrier, c'est génial ! Même tout en haut, on voit très bien les joueurs et leurs coups, l'ambiance est sympathique, le temps passe très vite même si la balle semble aller moins vite qu'à la télévision. Donc, allez-y !!
J'ai aussi vu les premiers matches de Roger Federer et Rafael Nadal. Ambiance de folie pour les deux chouchous : des drapeaux suisses à gogo et des adolescentes maquillées et habillées de rouge et de jaune, les plus bruyantes à coup sûr !

Mais ce qui nous intéresse, c'est ce fameux dimanche 7 juin 2009 qui a fait de Roger Federer l'égal de Pete Sampras en terme de titres du Grand Chelem, son supérieur en terme de diversité.
N'ayant pas obtenu de billet pour la finale (il y en avait au marché noir mais franchement, il faut être embarrassé par trop d'argent ou inconscient pour payer une fortune à un mec bizarre qui agite une pancarte "I need tickets" pour vous faire comprendre qu'en réalité, il en vend...), j'ai opté pour le billet "courts annexes". Il donne accès à l'enceinte de Roland, les finales des tournois junior masculin et féminin et du tournoi des Légendes et surtout au court n°1 et son écran géant, placé à quelques mètres du Chatrier. J'y reviendrai.

Donc, ce dimanche-là, j'ai réussi à convaincre Zato de ne pas m'abandonner à mon sort de spectatrice esseulée et de m'accompagner. Métro, navette gratuite, 400 mètres de marche pour me rendre à l'accès "billets électroniques" (qu'est-ce que ça m'a saoulée cette histoire de billets électroniques ! Deux heures de queue les premiers jours et un guichet placé à Perpète-les-Oies...Seul point négatif du complexe à mon sens) et on arrive enfin à entrer. Pas la peine d'essayer d'assister à la finale du tournoi des Légendes (+ de 45 ans). Big Mac jouait sur le court n°2 avec Anders Jarryd contre la paire Leconte/Bahrami et la file d'attente pour ne serait-ce qu'apercevoir un bout de raquette est tout bonnement monstrueuse ! Alors, direction le court Suzanne Lenglen et les finales du tournoi Junior.

Ca tombe bien, même si l'ambiance n'est pas comparable à celle qu'on trouve lors d'un match des cadors de l'ATP, il y a un Français en finale : Gianni Mina. C'est Gaël Monfils en plus jeune : même tête, même voix, même fringues, même style de jeu. On n'est pas dépaysé. En face, il y a un Suédois, Daniel Berta. La balle ne va franchement pas vite et le stress aidant, il y a des fautes directes à la pelle. Les engagements des deux protagonistes sont très fébriles et les prises de risques hallucinantes. Mais on ne s'ennuie pas parce que même un tournoi junior est bon à prendre, qu'il fait beau, qu'il y a une bonne ambiance et surtout qu'avec Zato, on a la blague facile. Bon, ok, j'avoue, on est de vraies langues de vipères et on aime bien se moquer du mec qui a une casquette et qui dodeline de la tête sur les chants des supporters, chants qui nous prennent la tête tellement ils sont pourris et beuglés par des gamins en pleine mue. Bref, Gianni perd mais nous on se marre bien.

Plus que deux heures avant LA finale. On ne stresse pas encore et la finale du simple filles va nous occuper jusque là. Encore une Française, Kristina Mladenovic ("Kiki" pour ses proches qui ont hurlé du premier au dernier point) est opposée à Daria Gavrilova, une Russe, qui se gamellera suite à une volée plutôt étrange et finira le match la cuisse bandée et proche de l'hystérie. La balle va presque plus vite que chez les garçons, il y a plus de double fautes mais Mladenovic rentre littéralement dans le lard de la Russe et ma foi, on ne s'ennuie pas. Une victoire française pour finir. Les plateaux sont posés sur une petite table depuis des lustres et la seule chose à laquelle je pense c'est "Mais elles vont se cramer !". Oui, oui, à ce moment-là, je commence à me dire que si Roger perd, je meure alors je deviens débile.

Il doit être 14h30 alors on évolue dans l'espace et on essaie de comprendre "comment que ça marche" pour le court n°1. Y a du ruban rouge et blanc de partout comme si on n'avait pas le droit d'entrer. On s'en fout, on enjambe et là, on se rend compte qu'il y a du foutage de gueule quand même parce que une bonne centaine de personnes est déjà installée face à l'écran.
Il y a du vent, beaucoup de vent.
Très vite, le match commence et on se rend compte que Federer n'a pas l'intention de rater le coche. Il marche sur Soderling alors le trouillomètre ne risque pas d'exploser mais on se les pèle franchement alors je me transforme en bibendum grâce à quatre couches de vêtements. Zato se les pèle aussi parce qu'il s'est dit en quittant chez lui qu'un pantalon et un pauvre pull à capuche suffiraient alors il squatte mon écharpe. On ressemble à des terroristes grelotants et ça va de pire en pire parce qu'il se met à flotter et que Zato est en stress permanent. Je crois que c'est lors du deuxième set qu'il commence à perdre la tête quand il me dit que c'est mieux de suivre le match debouts, appuyés à la rembarde. Ok. Il y a encore plus de vent là-haut, la pluie ne cesse pas, je me demande ce qu'ils attendent pour arrêter le match et finalement, la délivrance. Roger gagne enfin Roland Garros et s'écroule au sol. On se met à sauter dans tous les sens comme des crétins et la Suissesse qui nous regardait depuis deux heures, accrochée à son drapeau suisse, se met à chialer. J'ai cru qu'elle allait mourir !


On n'a pas compris grand chose à ce que Roger racontait lors de la remise des trophées. Au début, on se dit que c'est l'émotion qui est trop forte et que c'est pas grave, mais quand tout d'un coup il retrouve un accent suisse-allemand qu'il avait su gommer depuis longtemps, on est heureux alors on se bidonne. Et là, la Suissesse, elle pleure plus, elle rigole plus, elle nous fusille du regard et elle me fait franchement baliser !

Donc voilà, je crois que je peux dire que ce dimanche 7 juin fait désormais partie des plus beaux souvenirs de ma vie. Les ramasseurs de balles nous ont bien saoulés à gueuler des chants de ramasseurs lors des moments les plus critiques de la finale, j'ai eu vraiment très froid et Zato n'avait franchement rien de sexy avec ses problèmes d'écoulement nasal* mais je donnerais n'importe quoi pour revivre ce jour encore et encore...

*j'avais promis d'en parler, désolée à tous pour l'image :)

42 commentaires:

Joëlle a dit…

Super sympa, merci Siob. C'est vrai que des jours comme ça, on n'oublie jamais j'imagine.
Mais j'avoue que les foules, ça me fait fuir.
Marrant ce que tu dis pour la vitesse des balles, moi à Mary Cohr je la voyais filer encore plus vite qu'à la télé, j'avais du mal à la suivre. On était près faut dire.
(mmm ça ne parle pas trop de Nadalito par là, on te pardonne pour cette fois mais tu ne perds rien pour attendre, bientôt tu ne pourras plus y échapper, même en te bouchant les oreilles !).
Merci en tout cas, sympa. Et bonne semaine.

Mme Tursunov a dit…

Oué, désolée de pas plus m'étendre que ça sur la finale en elle-même mais c'est dimanche-déprime lol

norsup a dit…

merci Siob pour ce complément échevelé-grelotant.

Là je suis dans l'Aude, on se refait un brin de repos.

Article sur Nadal de Carasco sur Eurosport, voir la photo de Nadal au golf (il s'agit d'un drive, plot de départ): geste du droitier, plutôt d'amplitude basse. Joue-t-il en droitier au golf et en gaucher au tennis ? ou, plutôt, photo inversée ?? éclairez ma lanterne svp.

Tu vois Joëlle-Joëlle, on parle aussi du fulgurant ici...

Mme Tursunov a dit…

Je crois que pour le golf il redevient ce qu'il est au départ, c'est-à-dire droitier.
Ouala ;)

Joëlle a dit…

Coucou, tous ! C'est bon d'être ici avec vous.

Tu sais norsup, je n'y connais rien du tout en golf, désolée de ne pas pouvoir te répondre. C'est mon mari (" ")qui aime ça, moi je jette un oeil à la télé parce que c'est très joli, mais c'est tout.

J'ai vu la fin du dernier British Open, et ai beaucoup regretté que Tom Watson, avec sa bouille si sympa, rate son dernier putt à quelques centimètres près, et rate son tout dernier Majeur alors qu'il dominait depuis le début, à presque 60 ans.
Tous les sports sont pareils en fait au niveau de l'émotion, même un sport comme le golf, qui semble "calme" et "lent", c'est plein de tension et d'éclats, j'ai les larmes aux yeux à la fin pour le vainqueur ou le perdant, comme au tennis. Et la verdure, c'est mon bol de santé, moi qui suis gorgée de soleil toute l'année.

Nadal a un très bon niveau, handicap 9 d'après ce que je lis, et il est droitier au golf apparemment (mais on voit aussi que porter son club de la main gauche lui vient très naturellement).
http://www.youtube.com/watch?v=8yn5GcfQZyA&eurl=http%3A%2F%2Fwww.lepost.fr%2Farticle%2F2009%2F07%2F21%2F1628158_et-si-rafael-nadal-changeait-de-sport.html&feature=player_embedded

Joëlle a dit…

Tiens, norsup, et puisque tu as abordé le sujet, tu es puni (LOL), voilà d'autres vidéos "Nadal golfeur" :
une crispante, très "Gladiator, le retour" :
http://www.youtube.com/watch?v=JzucjypsrtI

et une plus sympa, parce qu'il est encore plus bôô en tenue de golfeur re-lol :
http://www.youtube.com/watch?v=kwKsgr1OckM

Je me réjouis qu'il ne soit pas devenu footballeur comme il l'aurait souhaité, je ne l'aurais jamais regardé re-re-lol.

Mme Tursunov a dit…

Pfffff et c'est reparti...
AH AH AH !
Je déconne, Joëlle ;)
C'était trop tentant lol
Parlez de golf, de pâtisserie, de Nadal, de ce que vous voulez tant que vous voulez. Zêtes chez vous ici :)

Joëlle a dit…

eh ! oh ! ça fait deux mois qu'on ne parle plus de LUI. On est en manque, nous !

Zatopek a dit…

ce dimanche avec l'echarpe de ma bien aimé je ressemblais a Oussama Ben Zatopek lool

wé ces putains d'ecoulements nasaux m'ont bien fait galeré...surtout que tu te foutais bien de ma gueule !

nan mais la suissese a coté de nous elle me faisait peur mwa...elle passait a une vitesse ahurissante des rires aux larmes.
Grand moment de ma vie ce jour avec mon idole et mon namoureuse!!

je t'aime naninette..

Mme Tursunov a dit…

Il a osé "Naninette"...lol
L'année prochaine, on remet ça et même qu'on ira à Bercy, au Masters Mary Cohr et partout où ce sera possible...

Iris-Jane a dit…

Tu peux pas savoir Siobtuah comme tu nous fait plaisir que tu nous a fait plaisir à raconter THE JOURNEE. Comme quoi tout vient à point qui sait attendre. Or c'est marrant mais je pensais réellement que tu étais sur le court chatrier pour LA FINALE mais en fait tu l'as suivi à Roland Garros mais sur Ecran Géant. Je dois dire que j'aurai vu la suissesse entre rires et larmes, j'aurai pas pu m'empêcher d'avoir un fou rire, même folle de joie à la victoire de Rodger.
J'espère que ton amoureux s'est remis de son rhume de cerveau depuis...

A propos de détails as tu eu peur de l'issue du match quand ce dingue a débarqué ?

Joelle j'ai lu les dernières nouvelles pour notre Rafalito, les premiers entrainements ont l'air de très bien se passer. C'est de bon augure pour la suite. Pitié, pour l'us un petit Rafa/Rodger pour terminer la saison des grands chelems, pour terminer en magnigique feu d'artifice. Ce serait le pied total.

Mme Tursunov a dit…

Oh merde ! Je l'avais oublié le fou furieux qui s'est incrusté ! Comme quoi, finalement j'ai pas eu trop peur lol

Euh bah c'était étonnant, j'ai eu peur qu'il lui fasse du mal. Avec Zato on était quand même un peu halluciné mais je crois qu'on a hurlé "enculéééééééé" et qu'on s'est franchement bien bidonné quand il s'est fait sortir comme une merde par les agents de la sécurité. Chacun un membre : c'était assez comique.

Le rhume du cerveau, je sais pas si il est guéri. Faut lui demander mais je crois que y a encore des médocs à prendre vu que hier soir il m'a affirmé 4 fois que du 20 août au 10 septembre, ça faisait 30 jours...Mouhahahahhah !!

Contente que le résumé t'aie plu, Iris-Jane ;)

Joëlle a dit…

Purée, deux d'un coup, peuchère !
Bravo Roger, c'est l'année faste !

Iris-Jane a dit…

Je viens de voir la nouvelle pour les enfants de Mirka et Rodger. Ils ont fait très fort quand même : deux jumelles. Désolée Siobtuah ce ne seront pas des lions quoi que, ça commence quand le signe du lion ? Mais le point positif c'est que c'est deux semaines avant la tournée américaine. Il y aurait peut être des chances de voir Rodger à Cincinnati et pourquoi pas à Montréal ? Qu'en pensez-vous. En tout cas ce qui est marrant comme je l'ai lu dans welovetennis, c'est qu'il a fait le doublé Roland-Garros Wimbledon et que la même année il a deux jumelles. C'est l'année du doublé pour lui. Marrant non ? Hasard ? Coincidence ?

Mme Tursunov a dit…

Et si, elles sont nées le 23 donc ce sont des lionnes, et toc ! :)
Tu m'étonnes qu'il voulait rien dire !
Bon bah félicitations aux Federer et souhaitons qu'elles nous fassent une "Williams" dans quelques années !

Iris-Jane a dit…

Et bien alors ce seront des lionnes du premier décan. La chance. Un papa lion et une jolie projéniture lionne. Une dynastie autour du signe du lion. Rodger doit sans doute être du début du deuxième décan puisqu'il est du 8 aout... Je n'aurai rien contre non plus de les voir faire une carrière à la Williams sur les courts de tennis.

Sylvie a dit…

Coucou et merci pour ce résumé de TA finale.
Bises

Sophie a dit…

Avez-vous remarqué les initiales des petites jumelles ?

MRF et CRF on retrouve celles de Papa : RF !

Lu dans un journal anglais : plus que 16 ans à attendre avant que la WTA devienne intéressante !

Joëlle a dit…

lol bien vu Sophie.
les parents de la première étant manifestement "M(irka)R(oger)F(ederer), qui est donc la vraie mère de la seconde ??
oh oh le comm de bloggeur basique !! mdr
Et vas-y mon Paulo !!

Sophie a dit…

Joëlle j'ai fait une petite recherche dans le le classement WTA et il y a finalement peu de joueuses ayant un prénom commençant par C.

J'ai trouvé :

Caroline WOZNIACKI (danoise 9ème mondiale)

Carla SUAREZ NAVARRO (espagnole 31ème mondiale)

Camille Pin (française 119ème mondiale)

Tu crois qu'on tient une piste ? lol

Mme Tursunov a dit…

Vivement Montréal, les filles, hein ? ;p
Vas-y Paulo !!

ProfGast a dit…

Vas-y Davydenko oui. ^^

Mme Tursunov a dit…

Dis, ProfGast, si y avait Tsonga en face, t'aurais encouragé qui ? ;p

ProfGast a dit…

Davydenko, mais de peu. :b

Mme Tursunov a dit…

A y est, la machine Davydenko s'est mise en marche !

ProfGast a dit…

Pas tout à fait, mais bon, ça va peut-être venir.

Break en tout cas.

Mme Tursunov a dit…

Il est pas dégueu ce match...

ProfGast a dit…

Oui, sympa. :)

Mme Tursunov a dit…

Comment il est content Hamster Jovial ! C'est cool !

ProfGast a dit…

Ah oui, il a l'air libéré. lol

Bon ils ont fini de faire causer Stich un peu ?

ProfGast a dit…

Le trophée est juste hideux.

Mme Tursunov a dit…

Sport+ a coupé avant la remise des trophées :/
J'aurais bien aimé voir Stich !

ProfGast a dit…

Regarde sur Bet365 si tu peux.

ProfGast a dit…

Ah non, c'est trop tard, le lien à disparu.

ProfGast a dit…

Bon, c'est fini de toute façon...

ProfGast a dit…

le lien A disparu (quelle horreur)

Mme Tursunov a dit…

Nan mais c'est bon, je verrai les photos ;)
Bon, plus que 3/4 d'heure avant les championnats du monde de natation !!

Joëlle a dit…

On a tout vu sur atdhe.net (j'avais pas la télé, Masters d'Evian top priority chez moi, réservations 15 jours à l'avance et grosse entreprise d'intimidation coupant toute envie de discuter MDR).
On a tout vu, PHM a reçu une petite hélice et Hamster Jovial une GROSSE nélice bien lourde.
Pas mal le directeur du tournoi, beau gosse brun, ça change des vieux tromblons, et bavard en plus.
Dommage pour PHM, j'y croyais pas trop sauf au tout début, mais pas de miracle, Davydenko avait une grosse marge.

et @ Sophie :
Carla, à mon avis, est à éliminer d'office, ce n'est pas le genre de Roger LOL.
Caroline m'a l'air d'une petite coquine, mais un peu jeunette quand même.
Non, plus sérieusement, je suis sûre que notre couple Roger/Mirka est d'une fidélité à toute épreuve, voleuses de mari s'abstenir, bloggeurs médisants passez votre chemin, lol, ils ont fait ça dans l'amour le plus parfait et c'est super.
Le seul truc à craindre, c'est la pression qu'on va leur mettre sur le dos aux petites, ça commence déjà !!
(par contre, je ne sais pas vous, mais 5 minutes après les avoir lus, je ne me souviens plus des prénoms des bébés lol).

Comme tu dis Siob, vivement le Canada, sauf que je ne serai pas là, grrr je rate toujours le Canada !

Mme Tursunov a dit…

Le directeur du tournoi c'est Michael Stich, Joëlle ;)
J'étais amoureuse de lui quand j'étais ado lol

Et les records du monde qui tombent à Rome, les problèmes de combinaison ne sont toujours pas réglés...C'est dommage !

Joëlle a dit…

Oui j'ai vu ça à retardement, je ne l'avais pas reconnu du tout. Il était moins beau avant, non ? ou c'est le costard qui lui va bien lol.

Pour la natation, c'est d'autant plus déplorable que les nageurs risquent d'engranger des records qui seront impossibles à battre par la suite.
Moi je dis, pour mettre fin aux discussions : tous à poil dans les bassin, et on verra celui qui tient le mieux son gouvernail MDR.

Mme Tursunov a dit…

Chais pas, je le trouvais déjà beau. Disons que le style 90's n'aidait pas trop lol

Iris-Jane a dit…

Salut tout le monde, de retour je suis et j'ai aussi suivi les championnats de natation où je me suis régalée. Les français ont été ridicules comme d'habitude, même pas la médaille d'or du 100 mètre alors que Bernard était le grand favori. Et bravo pour le brésilien qui a fait très fort avec un doublé 100/50m, quand on pense que c'est surtout un spécialiste du 50 mètre, avoir réussi à remporter face à Bernard le 100 m, j'applaudis de mes deux mains. Vous me direz sur les deux podiums, deux français, mais pour le résultat zéro médaille d'or. Nul de chez nul.

Mon Michael Phelps chéri adoré a été génial comme d'habitude. Sur 6 épreuves qu'il couru 5 médailles d'or et une médaille d'argent. Pas mal comme bilan, non ? Commencé par le 4X100 mètres nage libre, bon lors du 200 mètre nage libre, il était face à un allemand supersonique, mais après, 100 mètres papillons, mal parti mais coiffé un de ses grands adveraires Cielo au poteau avec une finale de feu, à mon avis, sa plus belle victoire, pour le 4x100m 4 nages, les américains avec Phelps ont aussi été impériaux. Beau à voir aussi. Idem pour le 4x200 mètre. Un bonheur. Il a aussi remporté une autre épreuve, mais je ne me rappelle plus du nom.

Revenons-en au tennis, Rodger est grande joie au rendez vous à Montréal. Ca c'est une nouvelle qu'elle est bonne. On va avoir non seulement Rafa mais aussi Rodger. Elle est pas belle la vie ?
Surtout s'ils ont la chance de se rencontrer en finale, ils seront en super état de fraicheur physique. Nadal et Federer seront surtout gonflés à block. Federer j'imagine qu'il voudra surfer sur cette vague positive qui s'est abbatue sur lui : Roland Garros, Wimbledon, n°1 mondial, les jumelles, aucune pression à Montréal car il s'était fait éjecté l'année dernière contre Simon, donc opportunité de prendre beaucoup de points et d'assoir d'avantage sa place de n°1 avant l'us open. Il peut aussi prendre pas mal de points à Cincinnati.

Pour Nadal, Murray. Djokovic et Murray peuvent glaner des points. Mais Murray était déjà demi finaliste à Montréal donc il doit au moins aller en finale et gagner le tournoi pour avoir des points. Djokovic a aussi comme Federer pas mal à gagner. Par contre lui et Murray à Cincinnati devront défendre leurs titres de vainqueur et finaliste. Nadal peut prendre des points mais là aussi il doit être finaliste ou vainqueur.
Nous n'en sommes pas encore là. Et je me réjouis à l'avance de la tournée américaine.