dimanche 3 mai 2009

Et de 15 !...

...15 titres en Masters 1000, anciens Masters Series. Voilà ce qu'a réalisé Rafael Nadal ce dimanche à Rome.
Il dépasse ainsi Roger Federer et se place à deux longueurs de Andre Agassi et son record. Record qui sera probablement battu en 2009, et si ce n'est pas fait, record qui sera pulvérisé d'ici la fin 2010.
On se projette, on se projette...Projetons-nous encore : le 11 mai prochain, le classement ATP changera de numéro 3. Avec la perte de son titre, Novak Djokovic verra Andy Murray lui passer devant, peut-être pas définitivement car le Serbe peut encore briller sur terre battue contrairement à Murray qui, même s'il progresse de tournoi en tournoi, est encore loin du niveau des trois premiers mondiaux sur cette surface. Vous me direz qu'il n'est pas si loin que ça, notamment de Roger Federer qui ne nous offre aucune garantie, et vous n'auriez pas tort mais c'est un autre débat.

Donc, cette finale de Rome.
On a eu du joli jeu...et du moins beau.
Dominé d'entrée, Djokovic est tout de même parvenu à breaker Rafael Nadal par deux fois. A chaque fois, l'Espagnol servait pour le gain du premier set. Offensif, mettant énormément de poids dans sa balle, le Serbe montrait des qualités volontaires c'est pourquoi, quand il a totalement implosé dans le tie-break, j' ai eu envie de lui mettre une tarte en pleine tronche. Entendons-nous bien : à ce moment-là, la federienne que je suis se fiche totalement de qui va gagner. Elle veut juste des beaux points, un peu de suspense et...de l'attaque ! Ce que le Serbe m'a offert gentiment jusqu'à son implosion, donc.

Quand le deuxième set commence, je me dis que psychologiquement, Djokovic doit être au plus bas mais il m'étonne encore. Toujours aussi agressif, il arrive encore à déborder le numéro un mondial et frôle le break. Break qu'il aurait dû réaliser parce que la suite ne lui portera pas chance. Il se fait breaker en milieu de set, tout à coup devenu timoré et impatient. Le reste de la rencontre ne sera que fautes directes et défense. Plus d'attaque ou si peu, des attaques kamikazes et en face, un Rafael Nadal à qui il suffit de mettre la balle dans le court, la croiser un peu pour garder le contrôle d'un Djokovic résigné. Symbole de son impuissance et de sa résignation : tout au long du match, il aura réalisé six amorties. Une a été réussie, une a été trop haute et trop longue, quatre se sont arrêtées dans la bande du filet...
C'est sur un ultime break que le roi de la terre ocre conclura le match. 7-6 6-2. Olé !

Djokovic a raté par deux fois la deuxième marche du podium en 2008, une fois en 2009. C'était la première fois que sa troisième marche était menacée. Si ça, c'est pas la chkoumoune ?.. ;)


Pendant ce temps-là, à Stuttgart...
Svetlana Kuznetsova est ressucitée ! Alleluia !
Elle a dominé la numéro 1 mondiale en deux petits sets 6-4 6-3 et c'est bon !
Entendons-nous bien là aussi : j'adore Dinara Safina et je ne souhaite qu'une chose, qu'elle fasse honneur à son nouveau statut. Mais Svetlana (selon moi, la joueuse la plus complète du circuit avec les soeurs Williams (quand elles veulent) et Amélie Mauresmo) revient de l'enfer ou presque. Elle n'avait rien gagné depuis son titre à New Haven en août 2007 et quel bonheur de la voir revenir au plus haut niveau ! Merci Kuzzi !

Crédit photos :
www.jamd.com

5 commentaires:

sousou qui ne se suicidera pas tout de suite ! a dit…

Contente pr Sveltana ! Enfin une bonne nouvelle !

Joëlle a dit…

eh, les membres du Temple du Soleil, vous voulez pas noyer votre chagrin avec mon apéro à la gloire de Nadal, plutôt que vous zigouiller les uns les autres? LOL
et comment il va faire Roger, le jour où il revient en force pour boucler le bec à tous ses détracteurs, si vous êtes tous 6 pieds sous terre ?
Ah non j'vous jure, ces fédériens alors, toujours pessimistes...

Moi je me réjouis, et je saute de joie même, ça n'a rien à voir avec le reste, pour l'instant je suis super contente et c'est tout.
Jusqu'au jour où je le serai moins, mais c'est pas grave.

Mme Tursunov a dit…

LOL Le temple du soleil...J'avais fait un exposé sur ça, c'est dire si je suis tordue ;)

Merci pour ta bonne humeur, Joëlle, mais tu me connais, je ne la perds pas même si je râle.
De là à avoir envie de sauter de joie après une finale Nadal-Djokovic, euh je crois pas que ce soit hyper possible hé hé
Peut-être que je le ferai un jour parce que je l'aurais vue de mes yeux vue ou bien parce que, je sais pas, parce qu'ils se seraient tous les deux foulé la cheville ;p

Je rigoooooole ! J'ai trouvé ce qui pourrait me rendre heureuse après une finale Nadal-Djokovic : il faut que ce soit un match de double avec Roger ou Dmitry partenaires de l'un d'eux !
Tu vois, j'y mets de la bonne volonté ;)

Joëlle a dit…

Ben oui, mais tu demandes la lune, là, à mon avis c'est pas gagné.
Bon je vais cogiter ce qu'on peut faire pour te rendre heureuse.
Je ne sais pas si c'est le match, les émotions, ou le soleil que j'ai pris toute l'après-midi jusqu'à 16 heures, mais je suis vannée là.
Et demain debout à 6H30. Alors bisous tout le monde et Siob, rêve bien à une finale de Roland Garros, Federer Dmitry, comme ça tu es sûre d'être contente à la fin.
Bonne nuit, à+

Mme Tursunov a dit…

Dmitry serait capable de gagner et Roger n'aurait toujours pas gagné RG...LOL J'arrête, j'avoue que je cherche la petite bête là ;)
Bonne nuit Ma'ame Joëlle !