mardi 24 mars 2009

Dernière quinzaine américaine : Miami !

Avant d'aller s'user les gambettes et le mental sur terre battue, il reste une dernière étape à franchir pour les joueurs et les joueuses.
Encore un tournoi mixte, encore un Masters 1000 pour les hommes, encore un Tournoi Premier pour les femmes, encore sur dur, encore aux Etats-Unis...L'issue sera-t-elle la même ? Réponse dans une douzaine de jours !

Le Masters 1000 de Miami, Masters Series jusqu'en 2008, a vu le jour en 1985.
C'est Andre Agassi qui détient le record de titres glanés sur cette île de Key Biscayne : 6 succès en 1990, 1995, 1996, 2001, 2002 et 2003. Pete Sampras s'y est imposé à trois reprises (1993, 1994 et 2000).
Depuis le dernier sacre de Dédé, Andy Roddick a remporté le trophée en 2004, Roger Federer en 2005 et 2006 et Novak Djokovic en 2007.
L'année dernière, Nikolay Davydenko nous avait offert une performance de haut niveau : il avait joué une finale comme il sait le faire lorsqu'il est à son meilleur niveau en dégoûtant Rafael Nadal. Nul doute que n'importe qui d'autre aurait mangé la poussière face à un Davydenko des grands jours.
Cette semaine, on prend les mêmes que la semaine dernière et on recommence, sauf que le tenant du titre sera absent pour cause de blessure.

Prize money : 4 500 000 dollars.

L'Open de Miami, Tournoi Premier pour la WTA, a également été créé en 1985.
Steffi Graf (1987, 1988, 1994, 1995, 1996) et Serena Williams (2002, 2003, 2004, 2007, 2008) y détiennent le record de victoires avec cinq succès chacune.
Serena Williams est donc la double tenante du titre. D'ailleurs, à part l'Américaine, ces sept dernières années, seules Kim Clijsters (2005) et Svetlana Kuznetsova (2006) ont été en mesure de s'imposer.
Par ailleurs, contrairement à la semaine dernière, les soeurs Williams seront de la partie. Toutes les meilleures joueuses seront enfin réunies.

Prize money : 4 500 000 dollars.


Crédit photo :
www.city-data.com

8 commentaires:

Caprice a dit…

Alors c'est qui votre favori ? Moi j'ai envie de miser une pièce sur Federer ?

BoraBora a dit…

Salut Caprice!
Alors pour répondre à ta question:
il y a celui que je voudrais voir gagner: Federer (of course!) et celui qui je pense va gagner: Nadal (comme d'hab'!)

Iris-Jane a dit…

En tout cas des 4 cadors, je ne veux pas que Murray gagne. Déjà un truc réglé.
Evidemment mes deux cadors de coeur à savoir Federer et Nadal. Et une victoire de préférence pour Federer pour le rebooster. Et si cette victoire était face à Nadal,il y aurait même sur terre battue une nouvelle donne psychologique intéressante.

Dans le tableau de Federer à part Simon qui est une sorte de mini Murray en moins bien, sauf énorme surprise, il devrait être en finale sinon c'est à désespérer. S'il se trouvait face à Djokovic avec une logique respectée après avoir fait mumuse avec Roddick (toujours logique respectée), je le mettrai gagnant d'autant que Djokovic est encore le cador où il a une emprise.

Nadal si tout va bien en demi retrouverait soit Murray, soit Nalby. Et en ce qui concerne Murray, s'il trouve Nalbandian sur son chemin pas sur qu'il gagne. Nalbandian l'a battu l'année dernière à Paris-Bercy. Il pourrait créer la surprise face à la Muraille de Glasgow et rejoindre Nadal pour la revanche d'Indian Wells.

Parmi les autres souhaits, que Tutu ailles le plus loin possible (même si comme tu dis Siobtuah, c'est plus une part de rêve), jusqu'à un match contre Fed, et que Fabrice Santoro remporte aussi ses deux matchs pour rencontrer Federer. Un Federer/Santoro serait plutôt sympa. Même si on aura une démonstration de maître Federer. Mais l'année dernière leur confrontation à l'australian open était tellement sympathique et ils avaient vraiment l'air de s'amuser sur le court, qu'on aimerait bien que ça recommence.

Mme Tursunov a dit…

Comme BoraBora, de tout coeur avec Roger as usual et celui qui gagnera, Nadal, as usual.
Murray qui tomberait sur Nalby, je ne donne pas l'Ecossais gagnant.
Maintenant, on a souvent eu des surprises alors wait and see...

Sylvie a dit…

Tu es super optimiste quand même Iris-Jane de dire que Roger devrait être en finale sinon c'est à désespérer. Il a Roddick en quart, son bourreau de l'année dernière. Attention, sur un format deux sets gagnants Roddick à ses chances surtout que Federer sert mal en ce moment. A l'AO il avait été impérial contre Roddick au service. ça fait une grosse différence. Il a aussi l'ami Tsonga, Simon et puis je n'enterrerais pas Djokovic. Il est capable de se retrouver sur un mat. Federer est une énigme, en ce moment, donc je suis plus que réservée.

Mme Tursunov a dit…

C'est pas faux, Sylvie. Reste à savoir si les federiens vont "subir" Miami ou en retirer du plaisir...
J'aimerais beaucoup être heureuse à la fin du tournoi. La dernière fois c'était à Bâle...Ca commence à dater, là...

Sinon, après Roger et Roddick, Tsonga n'ira pas à Monte Carlo pour se préserver. Le tableau semble déserté. Du coup, Chardy, Gicquel et Santoro intègrent le tableau final directement alors qu'ils sont sur liste d'attente pour Rome. M'est avis qu'on peut déjà dire que Nadal gagnera une nouvelle fois ce tournoi même si c'est pas Tsonga qui allait lui poser problème sur terre.

Iris-Jane a dit…

Sylvie, je n'appellerai pas ça de l'optimisme. Mais mettons à priori, si l'on voit le Federer de Melbourne, comme on sait qu'en ce moment il joue bien à intermittence, le fait d'avoir des matches dans les jambes (il est allé jusqu'en demi à Indian Wells) pourrait montrer un Federer plus affuté à Miami.
Quant à Simon, avant de croiser le chemin de Federer, il peut tomber avant. Et on sait tous que Simon est encore très perfectible contre des joueurs moins bien classés que lui.

titemary a dit…

coucou tout le monde

moi aussi je vois bien Federer en finale.

il s'est montré très solide sur tous ses matchs à part contre Nadal ou Murray.

même si parfois il ramait il finissait toujours par l'emporter sans de trop grosses difficultés.

La confiance, contre ces joueurs-là, il l'a. et je pense que c'est cette confiance qu'il est finalement toujours au-dessus d'eux en terme de niveau qui lui permet de gagner même quand son service déraille. Même sans son service, il reste meilleur.

c'est seulement quand il joue contre Nadal ou Murray (et peut être Djokovic) qu'il sait que ça ne se joue à pas grand chose et que la moindre défaillance risque de lui coûter cher.

donc quand elle apparait, l'obstacle devient une montagne et il perd sa confiance.

Bref, tout ça pour dire que pour les demies, avec la confiance acquise à IW où il est content de son parcours, surtout pour une reprise, ça ne devrait pas poser trop de problèmes (attention, pas facile, mais faisable)

pour la finale, il faudra voir comment se comporte Djokovic et comment se comporte Federer contre Djokovic, et ça reste encore une énigme, mais je le vois passer.

Pour une finale contre Nadal ou Murray, je pense que Federer peut tout à fait gagner et pour moi est même favori si tout est en place, service compris (donc pas de pourboires...(désolée))et qu'il arrive à jouer son tennis comme il veut du début à la fin du match.

en tout cas je croise les doigts.