vendredi 30 janvier 2009

Australian Open : Grand classique en vue !

Comment rater LE match le plus haletant, le plus crispant, le plus accroché, le plus destructeur, le plus intéressant de la quinzaine ?
Je vais vous le dire : ayez un emploi dans un établissement scolaire dont la connexion internet est pourrie et saute à la moindre connerie d'un agent qui, tout à coup, a eu l'idée lumineuse de jouer avec les fils du local technique. C'est exactement ce qui m'est arrivé aujourd'hui.

Alors que pendant une dizaine de jours, j'ai pu voir tout ou presque de ce tournoi, alors que je me suis ennuyée à mourir devant certains d'entre eux et que j'avais eu la chance de suivre (sur courant alternatif) les deux premiers sets de cette demi-finale opposant Rafael Nadal à Fernando Verdasco, soudainement, je me suis retrouvée sans aucun moyen de savoir où ils en étaient. C'est pourquoi, là tout de suite, je n'ai strictement rien à dire sur la fin du match. J'ai une seule certitude : Rafael Nadal a fini dans un état tel qu'il était coiffé d'une manière tout à fait improbable, les cheveux trempés et coincés dans son bandeau alors que Fernando Verdasco nous étonne chaque fois un peu plus avec la tenue exceptionnelle de son gel ;)

Mais je vais quand même essayer de parler de cette rencontre. Verdasco est décidément, devenu un grand joueur. Certes, il a commis plus de 70 fautes directes, certes, il a beaucoup vendangé et ses deux doubles fautes qui offrent presque le match à Nadal sont dignes de l'image qu'on se faisait de lui mais mince ! 5h14 de jeu alors que beaucoup pensaient (moi la première) qu'il aurait trop de respect et pas assez de mental pour titiller son compatriote plus que ça ! C'est énorme et j'espère sincèrement qu'il ne gardera de cette défaite que le positif.

Le positif ?
69% de première balle d'un service très très efficace dans les moments cruciaux, 95 coups gagnants, 65% de points gagnés au filet et 50% de réussite sur les balles de break, chiffre qui n'est pas négligeable quand le Monsieur d'en face s'appelle Rafael Nadal.
Aussi, un jeu d'attaque très intéressant, des prises de risque souvent payantes, un jeu qui de plus en plus se tourne vers l'avant et principalement, un mental qui s'endurcit de jour en jour.
Nando, garde ces chiffres en mémoire !

Concernant Nadal, son mental a encore frappé. Il semble qu'il n'a jamais vraiment donné signe d'un quelconque abattement, d'un quelconque doute.
Le positif pour lui : un service qui s'améliore de tournoi en tournoi (74% de première balle, 72% après la première, 62% après la seconde), 25 fautes directes (c'est très peu pour un match en cinq sets).
Le soucis ? 20% de réussite sur les balles de break, 4 sur 20 ! Mais peut-être était-ce du à l'envie de son adversaire ?

Donc voilà, le score final est le suivant : 6-7 6-4 7-6 6-7 6-4

C'est encore vous qui en parlez le mieux. Morceaux choisis :

"EPOUSTOUFLANT!!
Plus de 5 heures de match! ils se sont donnés à fond ces deux-là!
Vraiment dommage pour Verdasco qui laisse filer sa chance sur une double faute !! Ca doit être terrible pour lui.
Il aurait mérité de gagner aussi, mais Rafa a su garder son calme au moment crucial." (Lara sur Ace2009).

"MAGNIFIQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Il n'y a pas d'autres mots. Si? INCROYABLE, GÉNIAL, SENSATIONNEL, ÉPIQUE...
Ce fut un grand match. BRAVO à tous les deux. On a rarement atteint de si hauts sommets.
Un grand Verdasco. Un grand Nadal. Le Nando ne voulait pas lâcher l'affaire. Mon Dieu, Nadal risque d'être cuit dimanche. Que ce fut stressant..." (Maria Elisa sur Ace2009).

Bon, avec tout ça, on oublierait même que demain, y a une finale féminine, sur la Rod Laver Arena, à partir de 19h30 heure de Melbourne, 9h30 en France métropolitaine ! On y go pour les conjonctures !

Dinara Safina - Serena Williams :

Face à face : 5-2 pour Serena dont deux victoires écrasantes l'année dernière à l'US Open et au Masters de Doha malgré une victoire difficile de Dinara à Berlin en début d'année.

Alors, je vois difficilement Serena Williams perdre une finale de Grand Chelem et passer à côté d'un quatrième titre en Australie. Elle n'a pas impressionné jusque là mais elle est capable de hausser son niveau de jeu à n'importe quel moment et surtout, mentalement, c'est un roc.

Safina, s'avance vers sa deuxième finale en Grand Chelem après celle de Roland Garros l'année dernière. Mentalement, elle a fait de gros progrès en un an et elle sera certainement moins transparente que lors de sa défaite face Ivanovic en juin dernier. Cependant, je la vois mal battre Serena.

Donc, je dirais Serena Williams victorieuse en trois sets, en espérant me tromper parce que Dinara est une joueuse que j'affectionne tout particulièrement et qu'une victoire en Grand Chelem la ferait passer dans une toute autre dimension et la propulserait peut-être vers une ère de domination de ses adversaires. Elle a besoin d'un autre grand déclic.
Ce match se jouera au mental. Rendez-vous demain !

Crédit photo :
www.jamd.com

28 commentaires:

IrisJane a dit…

Quel match, j'ai pu voir les trois derniers sets sur eurosport et en différé donc avec le plaisir du résultat et donc j'ai vraiment pu apprécier les coups de Rafa et Nando. Quels coups de génies. C'est sûr que c'était le match à ne pas rater. Rafa a fait un coup d'anthologie que je suis sure qu'on va mettre en boucle sur youtube tellement il était exceptionnel. Il a ramené un smatch gagnant de Verdasco grâce à un angle dont il a le secret. Les deux ont souris devant ce coup phénoménal. Il y a eu des passings, des montées au filet, des rallyes de fond de court et coups courts croisés comme j'aime.
Avec ma tante et ma grand mère, on était dans l'admiration totale. Je vous quitte. La suite plus tard

titemary a dit…

je compatis siob, moi aussi j'ai loupé le 3e et 4e sets pour aller déjeuner avec ma boss (elle paye le resto, ça compense un peu). je trépignais pendant qu'elles sirotaient leur café en discutant mais pas moyen de m'échapper.

ma mère était censée me tenir régulièrement au courant mais m'a lâchement abandonnée. je suis donc rentrer au bureau, n'osant pas ouvrir les yeux de peur de voir le score...

et là, j'ai rien compris, j'ai bien 30s à comprendre que le match n'était pas terminé tellement je trouvais surprenant.

et ma premiere reflexion a été : "c'est quoi cette coiffure de m*** qu'à Nadal, alors que Verdasco est toujours impeccable avec sa crete!" (vous constatez très technique comme 1e reflexion) effectivement, verdasco devrait se faire sponsoriser par sa marque de gel.

bon à part ça j'ai pas vu grand chose. j'avais une image que je mettais quand on arrivait au point critique, mais tout en fermant les yeux (très utile) et avec toujours une collègue qui vient me dire un mot au moment critique. juste vu que c'était un beau match.

j'ai d'ailleurs vu le point dont tu parles iris-Jane, hallucinant. je n'en revenais pas et verdasco non plus. d'ailleurs il en a parlé en conf de presse en disant que sur le coup il a été surpris que ça soit possible et tout de suite après, il s'est dit que c'était normal puisque c'était nadal.

maintenant, nadaliens, croisons les doigts. et dès, ce soir parcequ'il va en avoir besoin.

titemary a dit…

et panne d'ace2009, grrr!

Joëlle c'est toi qui l'a inondé! à te battre avec le robot, il s'est mis en grêve et fait un blocus des comm.

Joëlle a dit…

Pas vrai!, tu es ingrate Titemary, je me suis tapé tout ça hier et aujourd'hui pour ceux qui n'avaient pas la chaîne télé ou étaient au boulot, et hier c'était une vraie torture de taper ce code tout le temps et attendre que ça passe.
En plus avec un portable qui saute les lettres et efface de lignes entières, même qu'il faut tout réécrire... Et avec des problèmes de robinetterie, même que j'ai eu l'inondation dans la cuisine en plein Federer/Roddick, mais je continuais parce que Sylvie elle lisait.

Alors pouet pouet camembert, la prochaine fois vous irez tous au bistrot du coin pour voir votre match, et vous en aurez pour une après-midi de salaire en moins + un pot à renouveler toutes les heures pour pas vous faire mettre dehors par le mec du bistrot.
Et avec les commentaires débiles des fans de foot tout autour.
Et ce sera bien fait.
Et toc.
et LOL.

Joëlle a dit…

et moi je regarderai peinarde mon match, tranquille toute seule et les 10 doigts de pied en éventail, sur la table du salon et le paquet de chips à côté, avec personne pour me faire des remarques désobligeantes.

NA !!!

Joëlle a dit…

et là j'ai fait cramer mon repas, comme une conne...

titemary a dit…

hihihi

bon d'accord je m'excuse platement

heureusement que tu es là avec quelques autres fidèles au post, en particulier siob si efficace dès que l'informatique ne se ligue pas contre elle.

et je suis bien contente d'avoir vos lives pour savoir ce qu'il se passe entre les rares points que j'arrive à voir.

de toute façon maintenant, quand on a une panne de blog, on en a toujours un de rechange, c'est cool, ça. comme ça, on ne se perd plus.

enfin, sauf quand on arrive plus à se retrouver pour les lives à force de courir d'un blog à l'autre, mais ça s'est pas grave.

donc, gros byzoux d'excuses Joëlle

Joëlle a dit…

LOL.
Excuses acceptées.
Et sans fausse modestie et en toute sincérité : mieux vaut lire les brillants compte-rendus de Siob, que mes "lives" approximatifs à chaud (parfois je mets même, dans le feu de l'action, le contraire! de ce que je voulais écrire, oui c'est arrivé, tu vois !). Mais ça m'amuse.

Iris-Jane a dit…

Dans le résumé "Australian Express" j'ai pu voir des bouts du premier et deuxième set que j'avais loupé puisqu'ils ont mis la retransmission à partir de la fin de la troisième manche entre Rafa et Nando. Franchement ça jouait super bien aussi dans les premiers sets. Et je n'aurais jamais pensé que ce match serait d'anthologie.
Et Rafa après ses 5h de match n'avait pas l'air trop fatigué. Je pense qu'il sera remis pour la finale contre Rodger.

ProfGast a dit…

Oui, je ne pense pas qu'il y ait vraiment de quoi s'inquiéter de ce côté-là...

Iris-Jane a dit…

En ce moment je suis en train de me faire en boucle ce point fabuleux gagné par Nadal. Pour moi jusqu'à nouvel ordre, c'est le plus beau point du tournoi et de ce début d'année. Même supérieur aux deux points magiques que Federer a fait contre son adversaire russe au deuxième tour.

ProfGast a dit…

Oui, c'est vrai qu'il est vraiment excellent. Ce n'est pas un retour sur un smatch comme tu l'as dit plus haut par contre, il me semble.

Mme Tursunov a dit…

Euh...j'ai rien à dire lol
Naaaaaan j'déconne...J'ai ça à dire :
GOOOOOOOO ROGER ! GOOOOOOOOOOOOO !!!

Après les révérences, les félicitations de part et d'autre, les hostilités sont ouvertes !
Sortes vos couteaux, vos claviers (pourris, hein, Joëlle :))et on dégaine !

Et...juste un peu de compassion si Roger perd, je vous en supplie :(

C'est quand même chiant que l'Histoire du tennis s'écrive chaque fois qu'ils s'affrontent ces deux-là...Ca vous (leur!) met une pression, ces conneries !..

Joëlle a dit…

pan ! pan ! zlim ! blaff ! blaoum !

ça va saigner sur le blog dimanche !
et C'MON Rafa, VAMOS Rodgeur !
(ouh ça va pas plaire à tout le monde ça).
et "Que le meilleur gagne"... ça va être dur, ils sont les deux meilleurs !

Bisous Siob, bonne nuit.

Mme Tursunov a dit…

Pour la finale, je vais essayer de venir sur les blogs mais je suis pas certaine de le faire.
Quand je suis sur le net, j'ai l'impression de rater les 3/4 du match.
Vous me verrez surement avant le match et pendant si j'en peux plus à force d'enrager lol
Si Roger perd, je ferai un petit saut pour mon article mais j'irai me cacher vite fait ;)

Euh...Sinon ? Dinara ou Serena ?

Joëlle a dit…

euh.... Serena, 6-0, 6-3
Aucun mérite, c'est déjà fait. Comme beaucoup, j'aurais préféré Dementieva, ou alors Dinara, mais c'est fichu pour les deux. Bravo Serena.

norsup a dit…

salut tout le monde,

primo, merci pour ces lives plein d’émotions pour tous.

Comme d'autres, ici, j'ai suivi en décalé, fin de match en direct puis les premiers sets en "Express". Superbe match, à mettre dans les annales. J’ai été ébloui par un joueur : Verdasco : sobre, sans abus de rien, démonstratif ce qu’il faut, beau joueur, combatif, palette de coups et j’en passe, tout ça sans l’expérience et l’aura de l’autre, Nadal.
Il a perdu, quoi ? Très peu de choses et sur trop peu pour y voir une complète victoire de Nadal, si ce n’est grâce à son expérience, c’est tout : les deux derniers jeux pouvaient tout aussi bien revenir à Verdasco, une pointe de lucidité manquait, il vendange/donne quatre points au mauvais moment à l’expérimenté, doubles fautes en prime. Un joueur fort s’épanouit (à 24 ans c’est pas trop tard), cette fois en pleine possession de ses moyens et, avec un peu de rodage, de tous ses atouts.

Le point magnifique cité n’est qu’un parmi plusieurs du même niveau ; en fait Verdasco a fait briller Nadal car le dernier super point n’est que parce que Verdasco remet à Nadal la balle à l’endroit idoine pour taper le coup gagnant (il avait pourtant le choix apparent, lucidité en moins après un si long match).

Mon prono côté filles ets à l’eau, profond ! Serena n’a pas fait dans le détail, quelle baffe à Dinara !! Je reste fan de Dinara et rdv au prochain GC, sûr elle sera encore en finale… on y croit Siobtuah!

Je me demande comment Roger va pouvoir appliquer des solutions face à ce Nadal là…

C’est quoi ce short long, noir à paillettes de Nadal ?! l’équipementier fait pour le patinage artistique ou le cirque et ce serait trompé ?? c’est pas très heureux.

Mme Tursunov a dit…

Lol oui, ces paillettes m'intriguent toujours autant.
J'aime bien le reste de la tenue de night session de Rafa mais les strass...

Bref, oui ma 'tite louloute Dinara a pas pesé bien lourd.
J'étais très émue en la voyant et surtout lors de son speech. J'espère qu'elle oubliera vite cette raclée et qu'elle avancera toujours encore plus. Elle le mérite !

Joëlle a dit…

Bonne réflexion norsup, Verdasco était à 1/4 de doigt de gagner, et pour être franc, il l'aurait mérité autant que Nadal car ce qu'il a fait était magnifique.
Arrivé à un certain stade, faut que ça penche d'un côté ou d'un autre, forcément. Parfois une seconde de baisse de vigilance et on se fait piéger, quand ça arrive a un tel niveau. Et je ne pense pas que cela soit venu du fait qu'ils étaient deux gauchers. Nadal a déjà affronté un gaucher (aidez-moi, je ne sais plus qui) et s'en était tiré beaucoup plus facilement.

L'expérience, sans doute, oui, mais la marge est tellement mince qu'on aurait très bien pu avoir Verdasco en finale. Il a joué intelligemment, volontairement, il a mis toutes ses capacités, tout son épanouissement comme tu dis norsup, pour arriver à contrer son compatriote. Il a quand même fait beaucoup beaucoup plus de fautes que Nadal, c'est révélateur de la différence d'expérience je pense.
Grosso modo, on peut dire qu'il a perdu à cause de ça, de ses nombreuses erreurs. Mais il aurait pu aussi bien gagner à cause de ses nombreux points gagnants, son culot. Il va falloir compter sur lui désormais.

Dans des matchs comme ça, plus spectaculaires par la tension et l'enjeu que par la technique elle-même (j'ai été plus épatée par le jeu subtil de Federer face à Roddick ou Berdych, que par le jeu essentiellement défensif de Nadal face à Verdasco), on ne sait plus qui admirer le plus.

Celui qui flotte sur son nuage, porté par la grâce que donne enfin une reconnaissance récente de son talent ?
ou celui qui lutte jusqu'à épuisement pour atteindre son but, et met toute sa jeunesse et sa volonté au service d'un inépuisable et unique but ?
ou encore celui qui compose son match comme une partition, avec le rythme, les altérations et les enchaînements d'accords, génie instinctif trop vite bafoué ?

Je n'en sais rien, je ne sais plus lequel admirer le plus. Ce tournoi est exceptionnel, encore plus que les précédents je pense.

P.S. : pour les paillettes, vous avez raison c'est limite. Moi je ne voyais pas des paillettes mais de la poussière, c'est pire. Sinon j'aime bien le kaki, c'est rare et ça va bien aux peaux cuivrées. Je me suis bien faite aussi aux manches, qui cachent les atouts trop voyants.
Et quand il finit tout dégoulinant, Rafa, le bandeau tout de travers et les cheveux en pétard, j'avoue que ça m'attendrit bêtement, ça me fait oublier les paillettes lol.

Mme Tursunov a dit…

Attention Joëlle ! Crise de lyrisme en vue;)

Joëlle a dit…

oh ça va... primo, j'arrêterai le lyrisme quand ils arrêteront d'être aussi bons, nos joueurs, et que je m'ennuierai à les regarder.
Et puis c'est çà ou les âneries, à choisir.
Bon ok chef, j'éponge lol.

Joëlle a dit…

et moi je ne fais pas des copier-coller de Ace2009 à ici, hein norsup. MDR !!

Mme Tursunov a dit…

MDR !

norsup a dit…

Sympa de réagir, je me sentais un peu isolé cescderniers temps.

@Joëlle: C'est quoi cette histoire de copié-collé de ACE 2009 ?? rien compris. Pour notre gouverne commune, je poste quasi toujours ici et toujours d'abord ici [Trop de mauvais souvenirs de l'autre côté].
D'autant que la qualité là, je préfère de loin; à force d'encenser J&Co, vous finiriez par péjorer l'idée que l'on a de Siob qui le vaut bien, le J&Co, finesse féminine en plus d'autant que lui c'est son job unique !!!! Ce n'est pas du cirage de pompe.

Mme Tursunov a dit…

Hi hi hi ! Encore ! Encore !
Nan, j'déconne ;)

Joëlle a dit…

oh oh norsup, non pitié, pas toi, pas entre nous ! Pour le copier-coller, je dis ça parce que tu as écrit le même paragraphe sur les deux blogs, ici même et sur "qui mérite d'être n°1 mondiale" (salut tout le monde,primo, merci pour ces lives plein d’émotions pour tous). Mais c'est pas grave je te rassure, tant que c'est toi-même que tu copies, c'est marrant au contraire, je te charriais puisque tu dis toujours qu'on ne te lit pas, et au moins c'est cohérent lol! C'était une bou-ta-de parce que je l'ai sûrement fait moi aussi... Ok, c'est OK ? Confirme, sinon je vais encore me faire du mouron.
Pour J&Co, je ne relève pas, pas envie, c'est pas très gentil ça, je dis juste que j'ai autant de mauvais souvenirs que toi, mais que je pensais qu'il était temps de les effacer, en période redevenue sympa.
Et s'il y en a une qui apprécie le blog de Siob ici, c'est bien moi, depuis son tout début et inconditionnellement, elle le sait. Ca n'empêche pas d'avoir ses petites faiblesses, tu es d'accord ?
Allez, ami-ami, gros susceptible !

Joëlle a dit…

et l'autre elle se marre toute seule, hahaha

norsup a dit…

ami, toujours, ça se sait, pour les fidèles et pas pour les, hum-hum !...
Joëlle, tu dois avoir appris ça, depuis le temps ! d'autant que je suis aussi fidèle à mes idées et mes soutiens !
ami-ami, sûr !