samedi 6 juin 2009

Plus qu'une marche avant l'Histoire !

Ce vendredi, on a assisté à deux énormes demi-finales.
Je ne vais pas entrer dans les détails. Ce serait trop incomplet par rapport à tout ce qu'on a pris dans les mirettes !

Robin Soderling a dominé Fernando Gonzalez lors des deux premiers sets et de la première moitié du troisième avant de retomber dans ses travers, pas aidé, il faut le dire, par un Gonzalez qui a dû se dire "Mais merde ! Je ne peux pas passer à côté de ce match !" et qui a haussé son niveau de jeu.
Le quatrième set sera tout à la faveur du Chilien. Même topo lors du début du cinquième et ultime set avant que le Suédois, d'habitude si fragile, ne fasse preuve d'un mental hors norme et remonte son handicap pour coiffer Gonzalez au poteau et se qualifie pour la première finale de Grand Chelem de sa carrière. 3h28 de match : 6-3 7-5 5-7 4-6 6-4.

Même durée pour la deuxième demi-finale. On avait tremblé pour Roger face à Monfils, aujourd'hui, ceux qui soutenaient le Suisse ont réellement cru qu'ils allaient mourir !
Un match globalement ultra dominé par Juan Martin Del Potro et ses services canons. Tout a réussi à l'Argentin pendant le premier set. Un plutôt mauvais Federer a pu sauver les meubles lors du deuxième en dominant le tie-break avant de retomber dans ses travers lors du troisième set. A l'entame du 4ème set, on désespère mais Federer n'est pas un grand champion pour rien : il enclenche la seconde, breake Del Potro à plusieurs reprises. Il joue désormais sur un nuage et rien ne l'arrêtera, lui qui a enfin décidé de lâcher cette horrible pression qui repose sur ses épaules et délivrera enfin les coups dont lui seul a le secret. Del Potro gardera espoir pendant quelques jeux mais ne reverra plus le Suisse. 3-6 7-6 2-6 6-1 6-4.
Lors de la poignée de mains, Juan Martin sèchera même quelques larmes, réconforté tant bien que mal par Federer, tout comme dans le public, Mirka Vavrinec-Federer sèchera les siennes, pour d'autres raisons...

On en vient donc à mon propos. Roger Federer, 13 tournois du Grand Chelem, a toujours rêvé de remporter ce tournoi qui manque à son palmarès. Depuis plusieurs années, un homme et un seul lui barrait la route : Rafael Nadal. Dimanche dernier, un autre homme, Robin Soderling, a dégagé l'horizon du Suisse : il a coupé la tête du roi.
Depuis, tout le monde ou presque ne cessait d'affirmer à tort et à travers que l'édition 2009 ne pouvait décemment pas échapper à Federer.
Mais voilà, il faut retenir les leçons de ce que l'on observe. Il ne faut jamais perdre de vue que les choses ne se déroulent pas toujours comme on le croit. La défaite du tenant du titre nous avait pourtant rappelés à l'ordre, moi la première. La fameuse incertitude du sport...

S'il y avait une chose dont je pensais être certaine ou presque avant dimanche dernier, c'était la victoire de Nadal une nouvelle fois à Roland Garros. Mais s'il y a une chose dont je n'ai jamais été certaine, y compris depuis la sortie de Nadal, c'est que Federer soulèverait la Coupe des Mousquetaires.
Pourquoi ? Parce que Roger Federer est avant tout un coeur sur pattes. Je ne dis pas que Federer est un gentil petit bonhomme qui donnerait sa chemise au premier venu, qui verserait la moitié de ses revenus à ceux qui souffrent. Je ne parle pas de l'homme généreux ou pas. Je ne le connais pas. Mais ce que j'ai vu de son parcours depuis le début de ses années 2000, c'est que ce qu'il est devenu, il l'a travaillé. Roger, c'est d'abord quelqu'un qui a une haine irrépressible de la défaite, quelqu'un qui connait ses failles et ses forces et sait pertinemment ce qu'il peut faire...ou pas. Quelqu'un qui bout à l'intérieur et se contient, un homme profondément torturé.

Roger, c'est quelqu'un qui aurait probablement déjà gagné Roland Garros plusieurs fois si son meilleur ennemi, Rafael, n'avait pas été un tel monstre de terre battue. Et voilà que cette semaine, son principal obstacle se dissipe d'un coup, d'un seul.
Vous vous imaginez, vous et votre rêve, vous et votre putain de rêve qui se profile à l'horizon, vous et cette route dégagée, vous et votre connaissance de la moindre de vos failles, et surtout, vous et votre connaissance de votre supériorité par rapport aux adversaires restants (sans dénigrer Gonzalez, Del Potro et Soderling, il est évident qu'un bon Federer joue sur une autre planète) et enfin, vous et vos doutes, vous et cette quasi certitude qui vous susurre "C'est pour toi, tu ne PEUX pas, tu ne DOIS pas rater le coche", vous et cette saleté de pression qui fait qu'au moindre faux pas, vous pouvez comme vos plus sérieux adversaires, les Nadal et Djokovic, être éjecté de la compétition, d'un battement de cils ?
C'est probablement ce qui a fait que Roger a dû se dépétrer de situations plus que scabreuses, particulièrement ce vendredi.

Alors je vous le dis comme je le pense. Oui, Nadal ne se présentera pas sur le Chatrier ce dimanche et ça aurait été tellement plus "joli" que Roger remporte le titre face à lui. Oui, Djokovic non plus n'y sera pas. Oui, c'est Robin Soderling, spécialiste de surface dure qui tentera de contenir le Suisse. Mais qu'est-ce que je m'en fiche !
Roger, il galère tous les ans depuis quatre ans sur le Chatrier. Roger, il a lutté depuis le début de cette quinzaine. Roger, tout le monde ou presque ne cesse de creuser sa tombe depuis plus d'un an. Roger, il a un mental de fou quoi qu'on en dise, il a le jeu le plus beau, le plus ingénieux, le plus varié qu'on ait vu depuis bien longtemps (si ce n'est le meilleur mais là, je risque de froisser pas mal de monde et ce n'est pas le débat). Roger, il a envie, il est heureux de jouer et ça se voit. Roger, il mérite ce titre. Oui, il le mérite et il l'aura ! Enfin, j'espère... Sinon, c'est pas juste mais là, c'est la fan qui parle ;)
Allez Rodgeur ! Egale le record de Pete et surtout, deviens le plus grand, parole de Jean-Paul Loth !

En attendant, ne ratez pas la finale ce samedi à 15 heures "Dinara Safina-Svetlana Kuznetsova". La WTA passionne moins les foules mais vous aurez les meilleures joueuses de terre battue que le circuit féminin offre depuis quelques semaines. Un duel de cogneuses en apparence mais si on s'y attarde, on s'aperçoit que ces deux-là savent varier mieux que n'importe quelle joueuse en activité (excepté Amélie Mauresmo peut-être). Il sera intéressant de voir quelles tactiques seront adoptées...si le mental ne flanche pas de part et d'autre.

Crédit photo :
www.jamd.com

14 commentaires:

BoraBora a dit…

Merci pour ce superbe article !

Sophie a dit…

On va prier, frémir, encourager ce magnifique champion pour qu'enfin lui revienne ce titre si ardemment désiré, tellement mérité à l'heure de cette quatrième finale consécutive !

Allez Roger !

radio.sousou a dit…

Bravo Kuznetsova ! Plus solide aujourd'hui. Safina a de nouveau fébrile lors de cette 2e finale consécutive. J'étais trop contente de voir mon idole Stefi Graf remettre les trophées. Allez, @ demain en espérant que notre Roger réalise son rêve et le nôtre ! ;)

Iris-Jane a dit…

En plus s'il le réalise c'est Dédé en personne qui va lui remettre la coupe. Prions, faisons que ce jour soit inoubliable, sinon, préparons nos mouchoirs

Anonyme a dit…

Quel texte !!! tu y a mis tes tripes ma grande. Et c'est une fédérienne qui parle et qui "sent" les choses comme toi. Come on Roger, pleaaaasse !!!!
Juste fais-le comme le dit ton sponsor

Sylvie a dit…

C'est Sylvie j'ai loupé une manip.

Mme Tursunov a dit…

Coucou à toutes ;)
Merci pour vos comm'.
Alors Sophie ? Il était bien ton RG ? T'as vu qui ?

Bon, la finale d'aujourd'hui a été...expéditive mais l'ambiance était géniale ! J'ai fait la hola :)
Hyper heureuse pour Kuzzi, elle le mérite même si je suis un peu triste de constater que Dinara s'autodétruit en finale de GC. Faudrait pas que ça devienne une habitude (même si ça y ressemble déjà...). Ceci dit, elle avait en face d'elle LA spécialiste des finales ratées alors elle peut espérer gagner un jour, comme Kuzzi ;)

Quand y a eu l'hymne russe, j'avais les larmes aux yeux parce que Sveta, je l'adore. Elle a fourni tellement d'efforts pendant des années et voir son travail récompensé, c'est génial. Et cet hymne !..Je l'adore aussi (c'est ma seconde patrie lol)

Bon, maintenant, place à Rodgeur en espérant qu'après la balle de match ce soit l'hystérie générale qui remporte la partie et pas l'habituelle gueule de bois des dimanches après-midi...
On y croit !!

Sylvie a dit…

Trop contente pour Kutzi, la joueuse que je voulais voir gagner. Alors Roger et Svetlana la même année, ça serait trop beau. En 2004 quand elle a gagné L'US Open, Roger a gagné aussi, alors, signe du destin ?
Et puis ça fait tant de fois que je suis déçue au soir de la finale : Mac Enroe, Edberg, Federer..., une grande joie, une seule , on y a droit, non ???

Joëlle a dit…

C'EST FAIT, Roger a sa coupe des Mousquetaires !!!
Oh que je suis heureuse pour lui...
Oh que c'est beau ces larmes de bonheur, enfin.

BRAVO, BRAVO ROGER.

Iris-Jane a dit…

YEEESSSSSSSSSSSS RODGER L'A FAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT C'EST TROP COOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLLL. Je dois dire que j'ai stressé quand il avait une balle de break quand il a servi pour le titre et il a tenu. Le public était tendu. Juste un peu déçue au moment de l'hymne car je croyais que tout le stade allait le chanter.

Petit mot à Siobtuah en particulier. Tu te souviens de mon rêve prémonitoire où je m'étais quand même mouillée pour dire que rodger allait gagner roland ?
Ce serait bien que tu le retrouve et que tu le mettes dans le premier commentaire suite à ton nouveau post consacré à la victoire de notre grand champion. Finallement il n'a pas trop pleuré et n'a pas dédié la victoire à sa progéniture mais que le rêve devienne réalité pour le voir soulever sa coupe, j'imagine que toi comme tout le monde avez gueulé de joie.

Mention à Soderling qui a fait preuve de beaucoup d'humour lors de la cérémonie. Il montre un nouveau visage qu'on lui connaissait.

Frayeur lorsqu'un con est rentré dans le court avec un drapeau en allant vers rodger mais plus de peur que de mal. Il a été plaqué mais j'ai eu peur qu'à un moment rodger ne sorte du match.

Tennistiquement pas la meilleure finale qu'on a vu, la faute à un Soderling fébrile et un Fedexpress solide sur ses services. Il a fait quatre aces de suite dans le tie break. Le pied.

En fait son titre federer l'a gagné contre del potro lors d'un match de 5 sets de toutes tensions et perso je voulais un match de fedexpress et non fed le marathonien car ces deux semaines ont été à rude épreuve. C'est fait 14 titres. J'en reviens toujours pas.

radio.sousou a dit…

Magnifique Roger ! Des larmes... mais de joie cette fois-ci ! 14 Grand Chelems ! Il égale le record de Pete Sampras mais l'américain n'a jamais gagné Roland-Garros. Je pense qu'on peut dire que maintenant - même si on le savait déjà ;) - Roger est le meilleur joueur de toute l'histoire du tennis ! Bravo champion ! Rendez-vous à Wimbledon ! :) Bravo à Soderling pour cette 15zaine exceptionelle ! En espérant qu'il continue comme ça (mais pas trop qd même ! lol !). Je t'envie Miss Tutu : 1er Roland-Garros pour toi et tu assistes à la victoire de Roger ! Wouah ! Lucky u! ;)

Joëlle a dit…

C'est vrai qu'elle est bénie des Dieux Siob, mais elle le mérite.
Elle a dû hurler de joie, je pense que ce soir elle doit être complètement aphone. Heureuse, mais aphone. lol

Sylvie a dit…

Génial !!! Je n'ai plus de mots ! Enfin!!! Bravo Rodge, t'es un boss.

Mme Tursunov a dit…

Plus de mots non plus !
J'ai jamais autant sauté de ma vie lol
Je suis comblée, Kuzzi puis enfin Roger, c'est que du bonheur !