lundi 15 septembre 2008

Le look des tennismen ou comment on se perd à trop jouer


Cette semaine,Eurosport préfère privilégier le football australien (dont pas grand monde n'a encore décodé les subtilités,avouez-le) à la retransmission des tournois féminins de Guangzhou et de Tokyo.Du coup je me suis fait une petite session nostalgie sur You Tube.J'ai revu des bribes de matches dont celui de Roger contre Ivanisevic en indoor à Londres en 2000,la finale de Wimbledon 2001 entre Rafter et le même Croate ainsi que le quart de finale de Dédé face à Roger en 2005.
Et c'est là que je me suis dit que parfois,le tennis,ça vous aide pas à trouver un look.Y a qu'à voir la tête que Roger avait en début de carrière,époque où il cassait allègrement son matériel et ricanait à chaque point qu'il remportait un point.Ceci dit,les images d'archive n'ont pas servi de leçon à un certain Frank Dancevic,joueur Canadien qui a fait un joli petit bout de chemin à Toronto cette année et qui arbore à son tour cette espèce de coiffe bizarroïde mi-queue de cheval,mi-brushinguée volant à tout vent (ci contre,constatez le style).Cependant,nous n'oublierons jamais le champion toutes catégories du look de la mort qui tue,notre regretté Dédé.

Dites,vous avez remarqué le style que Murray essaie de se donner depuis le début de la tournée d'été? Qu'est-ce que c'est que cette barbe qui lutte contre les pores? Y a un poil au kilomètre et pourtant il persiste.Y en a qui disent que c'est pour améliorer l'influx nerveux que les sportifs laissent pousser leur barbe...Soit.

Je reconnais que pour le coup,le choix de la photo d'Andy Murray ne fait que révéler à quel point je suis mauvaise vu qu'il s'agit de celle de la remise des trophées lors du dernier US Open (petit plaisir après tant de mois de frustration federienne).Pourtant,je ne le déteste pas autant qu'avant le petit Murray.Je commence même à apprécier son jeu et je reconnais qu'il a de l'humour.Et si quelqu'un veut me mettre dans sa poche,il lui suffit souvent d'avoir de l'humour.

En parlant d'humour,appréciez cette magnifique photographie de mon époux,barbu,qui n'a vraiment pas besoin d'augmenter son influx nerveux,je dirais même qu'il ferait mieux de se calmer un peu tant son caractère nuit à ses performances.Il n'y a qu'à voir son dernier match contre son compatriote Davydenko à l'US Open.Nikolay était clairement prenable et quand il a eu l'occasion de lui prendre un set,il a trouvé le moyen de se frustrer,de vendanger trois-quatre retours et de perdre tout sens tactique.Par contre,si vous en avez l'occasion,faites un tour sur son blog.C'est en Anglais mais c'est souvent hilarant.Vivement les demi de la Coupe Davis!

Crédit photos:
www.tennismindgame.com
blogues.cyberpresse.ca
www.budgetfashionista.com
www.newsoftheworld.co.uk
www.nancarrow-webdesk.com

3 commentaires:

Joëlle a dit…

C'est marrant de voir comme beaucoup de joueurs de tennis ont porté les cheveux très longs à leurs débuts.
Ca m'étonne toujours car ils transpirent deux fois plus. Peut-être une question de croyance dans la force virile du poil, comme Samson, ou alors une espèce de superstition "à mon premier Grand Chelem, je rase tout..." ??
En tout cas ça ne les empêche pas de trouver de jolies femmes, même les plus moches et teigneux comme Murray, on se demande comment ils font.

Mme Tursunov a dit…

Je le trouve pas trop moche Murray.Il a de beaux traits si on regarde bien.C'est plutôt sa barbe ridicule et la moue qu'il fait qui gâchent tout.Et puis il a toujours l'air d'avoir mis les premières fringues trouvées dans son placard :)

Joëlle a dit…

Oui, il s'est pas mal musclé, ça l'avantage un peu. Mais autant j'adore le visage "gnafron" de Kuerten, qui est loin d'être un top model, ou un type comme Del Potro, parce qu'ils rayonnent de bonheur à offrir aux autres, autant Murray, ce ne sont pas ses traits qui refroidissent, c'est ce qu'il y a derrière, cette espèce d'aigreur permanente.
Il y a des gens moches, mal sappés et mal embouchés qui sont hyper attirants, et d'autres qui restent des épouvantails hihi...